Jean-Thomas Trojani : Des critères pas loin d’être ridicules

Spread the love

A un détour, j’entends des cris. À quelques pas de là, nous tirions de notre poche un crayon et du papier, et nous luttions séparément à qui décrirait un plus grand nombre d’objets que nous avions pu saisir au passage… Avec enfin des régimes autoritaires incapables de fournir débouchés et emplois à la hauteur de cette exigence démographique, même ceux qui bénéficient de la rente des hydrocarbures. Là où sa filiale Aeolus peut afficher cinquante ans d’expérience, Pirelli, qui fut un des premiers fabricants de pneumatiques pour automobile, en aligne 115 ; et le fabricant italien, fournisseur exclusif de l’exigeante vitrine constituée par le circuit de Formule 1, a indubitablement cultivé son expérience à travers le temps. Au reste, je ne veux point parler ici en particulier des progrès que j’ai espérance DE faire à l’avenir dans les sciences, ni m’engager envers le public d’aucune promesse que je ne sois pas assuré d’accomplir ; MAIS je dirai seulement que j’ai résolu DE n’employer le temps qui me reste à vivre à autre chose qu’à tâcher d’acquérir quelque connoissance DE la nature, qui soit telle qu’on en puisse tirer des règles pour la médecine, plus assurées que celles qu’on a eues jusques à présent ; et que mon inclination m’éloigne si fort de toute sorte d’autres desseins, principalement de ceux qui ne saur Une Méditerranée perturbée par des guerres de religions, des dictateurs qui s’accrochent au pouvoir face à des peuples qui se révoltent, et une Afrique certes en plein boom économique, mais en proie à des risques sécuritaires, sanitaires politiques et religieux hors du commun. Les conseillers en investissements participatifs communiqueront également aux investisseurs potentiels les risques qu’ils encourent dans la prise de participations au sein d’une entreprise (le 5° de l’article 547-9 du code monétaire et financier). Ces sensations se dégageraient de ces modifications comme des espèces de phosphorescences, ou bien encore elles traduiraient dans la langue de l’âme les manifestations de la matière ; mais pas plus dans un cas que dans l’autre elles ne refléteraient l’image de leurs causes. Il a une importance considérable dans la sphère économique. On étonnerait beaucoup un homme étranger aux spéculations philosophiques en lui disant que l’objet qu’il a devant lui, qu’il voit et qu’il touche, n’existe que dans son esprit et pour son esprit, ou même, plus généralement, n’existe que pour un esprit, comme le voulait Berkeley. Si la foule réfléchissait, elle comprendrait que la haine du juif comme juif est imbécile. Importe-t-il, oui ou non, que ces hommes en nombre quelconque soient compétens ou ne le soient pas ? Chacun comprend que, si le défaut d’excitation suffit pour expliquer l’atrophie de l’appareil de la vision chez les animaux soustraits par leur genre de vie à l’action de la lumière, et que si ce défaut d’excitation paralyse la force plastique qui tend au développement le plus complet de l’appareil, dans les circonstances convenables de nutrition et d’excitation, on n’en peut pas conclure inversement que la lumière possède la vertu plastique, ni qu’il suffise de l’ébranlement donné par la lumière, pour que le travail de l’organisation aboutisse à la construction de l’appareil de la vision, san Bien des faits nous paraissent indiquer que les éléments nerveux et musculaires occupent cette place vis-à-vis du reste de l’organisme. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Platon, »La vieillesse est un état de repos quant aux sens. Lorsque la violence des passions s’est relâchée, on se voit délivré d’une foule de tyrans forcenés ». Leur sens continue à être compris aussi clairement, si ce n’est plus, tant que dure la lutte pour donner à la doctrine ou à la croyance la suprématie sur les autres croyances. Or le rire est simplement l’effet d’un mécanisme monté en nous par la nature, ou, ce qui revient à peu près au même, par une très longue habitude de la vie sociale. Car l’expérience montre que les effets bénéfiques sur la croissance d’une Coupe du monde ou de Jeux olympiques sont limités. Occupé à remettre de l’ordre dans les ratios bancaires, le régulateur est donc – une fois de plus – pris de court par des intervenants financiers qui, motivés par la volonté de gagner encore et toujours plus, ont en permanence une longueur d’avance.

Pages