Jean-Thomas Trojani : Le binôme a fait ses preuves

Spread the love

L’homme misérable fut un magistrat. Mais c’est là une psychologie purement intellectualiste, qui croit pouvoir calquer nos états d’âme sur leurs objets. La vérité n’est pas seulement ce qu’on sent ou ce qu’on voit, c’est ce qu’on explique, ce qu’on relie. La Joie est un résultat. Les applications font en outre l’objet de mises à jour régulières pour corriger les vulnérabilités et fermer la porte aux pirates. En notre époque de relativisme généralisé, la défense sans concession de Bertrand Russell du rationalisme comme moyen d’établir des jugements vrais apparaît tout compte fait plutôt stimulante et libératrice : « Surmonter sa peur, c’est le premier pas vers la sagesse dans la recherche de la vérité comme dans la quête d’une vie digne », assure ainsi Russell, un auteur qu’il faut (re)découvrir. Placez-vous mentalement ; ces hommes que je vais consulter n’existent donc pas : c’est moi que je consulterai sous leur nom, et le moyen que ces hommes me répondent autre chose que les opinions que je leur prêterai ? Parmi la multitude des nouvelles idées explorées, seules quelques-unes aboutissent à des réussites commerciales. C’est sans doute cette possibilité d’un déversement des Idées platoniciennes hors du Dieu aristotélique qui est figurée, dans la philosophie d’Aristote, par l’intellect actif, le nous qu’on a appelé poiètikos, — c’est-à-dire par ce qu’il y a d’essentiel, et pourtant d’inconscient, dans l’intelligence humaine. N’est-ce pas au nom de la liberté, de l’égalité, de la fraternité que les vestiges du fascisme en Espagne, au Portugal, en Grèce furent balayés, tandis que de révoltes en soulèvements l’autre partie du continent dissolvait l’empire rouge ? Certes, les valeurs de réussite personnelle au sein des institutions financières ont pu mener à des comportements irresponsables par la création de produits trop risqués. Toutes ces considérations s’impo­sent quand il s’agit d’une œuvre d’art. Les choses n’ont pas changé si l’on veut croire que, bientôt, Apple sera la première valorisation boursière mondiale en dépassant les 1000 milliards de dollars. Le lendemain, il réussissait à faire additionner d’un coup d’œil trois et quatre dés, le surlendemain cinq : en ajoutant chaque jour de nouveaux progrès à ceux de la veille, il finit par obtenir instantanément la somme des points de douze dominos. Ce nouveau régime mental dissipe spontanément la fatale opposition qui, depuis la fin du moyen âge, existe de plus en plus entre les besoins intellectuels et les besoins moraux. C’est le croisement de trois facteurs qui permettra de franchir une étape définitive et indispensable : une aspiration populaire et constructive à la fois, accompagnée par des acteurs « sensibilisateurs » et par une démarche de politique publique collaborative ; des incitations, telles que le coût du traitement des déchets ou la défiscalisation ; des solutions techniques professionnelles. La première est celle du financement de la recherche, jugé insuffisant. Un an plus tard, les doutes et l’inquiétude l’emportent face à un environnement mondial plus imprévisible que jamais. il faut avoir une terrible désolation dans l’âme pour s’amuser de cette façon-là ! Pour résister à la résistance, pour nous maintenir dans le droit chemin quand le désir, la passion ou l’intérêt nous en détournent, nous devons nécessairement nous donner à nous-mêmes des raisons. Mais une autre conclusion se dégage de cette analyse c’est que la multiplicité des états de conscience, envisagée dans sa pureté originelle, ne présente aucune ressemblance avec la multiplicité distincte qui forme un nombre. Car, dans le meilleur des cas, l’accord prévoit que les gouvernements européens respectifs auront la possibilité – pour soutenir leurs banques – de contracter des emprunts au Mécanisme Européen de Stabilité (MES). Ils peuvent informer sur ce qui leur paraît important. C’est comme un jeu qui ne serait pas un jeu, précise Jean-Thomas Trojani.

Pages