Jean-Thomas Trojani : Les Etats-Unis ont fait une partie du chemin

Spread the love

Ce n’est pas en divisant l’évolué qu’on atteindra le principe de ce qui évolue. Les moins : l’accord européen n’est toujours pas signé… Les grandes provinces – Ontario, Colombie Britannique et Québec – se taillent toujours la part du lion mais une nouvelle tendance émerge : le développement de destinations de niche. Nous n’avons pas besoin aujourd’hui de ces exagérations : nous n’estimons pas nécessaire de répondre aux clameurs dont les historiens de l’église ont poursuivi Julien par des louanges hyperboliques. Il s’agit de savoir si cette ivresse peut être considérée rétrospectivement, à la lumière du mysticisme une fois paru, comme annonciatrice de certains états mystiques. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « C’est être bien riche que de n’avoir rien à perdre ». Ce qui, dans l’ordre des créanciers, la fait passer devant la Chine, qui en détient 850 milliards. Les filières concernées sont mobilisées ainsi que les services de l’État et les collectivités locales. En théorie, la mise en place rentes perpétuelles est envisageable, mais, suggère l’auteur, mieux vaudrait prévoir un remboursement dès lors que la croissance atteint un niveau suffisant. Dans le cas où le sud de l’Europe maintiendrait son taux d’inflation à 0 % et que les prix en France augmentaient de 1 %, les prix de l’Allemagne devraient augmenter au rythme annuel appréciable de 4 % et les autres pays de la zone euro à 2 %, pour obtenir une moyenne légèrement inférieure à 2 % pour toute la zone euro. La croissance anémique chronique est insuffisante pour créer des opportunités pour la masse des jeunes du continent qui sont au chômage ou en situation de sous-emploi. C’est oublier les innombrables passerelles qui existent avec le monde de l’entreprise, de l’écologie, de la diplomatie, de l’économie, de la culture, de la recherche, de la politique ou des droits de l’Homme. Il suffit au client détenteur d’un smartphone de signaler sur une application dédiée sa localisation géographique, et son désir d’être transporté à un autre endroit, pour que l’information pertinente parvienne aux chauffeurs disponibles à proximité. Une vision de ce genre, où la réalité apparaît comme continue et indivisible, est sur le chemin qui mène à l’intuition philosophique. Et ils découvrirent, réparèrent, mirent en belle place, au bord de la rue, trois tombeaux merveilleux, à colonnettes précieuses, trouvés à demi détruits : ceux de trois grands glossateurs bolonais, Accurse, Odofredo et Rolandino de’ Romanzi. Mais voici qu’un obstacle surgissait, ni visible ni tangible : une interdiction. Les fameuses « intégration » et « convergence » européennes n’étaient en réalité qu’une fable ou un anesthésiant, en tout cas une escroquerie intellectuelle destinée à fondre toutes les nations membres de l’euro dans un seul et unique moule, celui de l’Allemagne. Bien plus, on estime que 65% des métiers qui existeront dans 20 ans n’ont pas encore été créés aujourd’hui. Elle voudrait fixer les mouvements intelligemment variés du corps en plis stupidement contractés, solidifier en grimaces durables les expressions mouvantes de la physionomie, imprimer enfin à toute la personne une attitude telle qu’elle paraisse enfoncée et absorbée dans la matérialité de quelque occupation mécanique au lieu de se renouveler sans cesse au contact d’un idéal vivant. En effet, comme les marchés ne peuvent être efficients en présence de fraude, les actes malhonnêtes ne peuvent tout bonnement plus exister… précisément du fait de l’efficience des marchés ! La vérité sera le plus souvent ce consentement même. La deuxième concerne le nombre, jugé également insuffisant, de créations de postes de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et de personnels administratifs dans les organismes publics de recherches et les universités. Il semble donc bien que nous ne débutions ni par la perception de l’individu ni par la conception du genre, mais par une connaissance intermédiaire, par un sentiment confus de qualité marquante ou de ressemblance : ce sentiment, é galement éloigné de la généralité pleinement conçue et de l’individualité nettement perçue, les engen­dre l’une et l’autre par voie de dissociation.

Pages