Jean-Thomas Trojani : Un catalogue d’échecs

Spread the love

Nous nous retrouvons donc devant le jeu tout particulier d’images et d’idées qui nous a paru caractériser la religion à ses origines. Il faut que des milliers et des milliers d’entre eux, à peu près semblables, se répètent les uns les autres dans l’espace et dans le temps, pour que grandisse et mûrisse la nouveauté qu’ils élaborent. Les modernes ont fait descendre la vérité du ciel sur la terre ; mais ils y voient encore quelque chose qui préexisterait à nos affirma­tions. La durée sera la « synthèse » de cette unité et de cette multiplicité, opération mystérieuse dont on ne voit pas, je le répète, comment elle comporterait des nuances ou des degrés. Ceci m’amène à la seconde réalité qu’il nous faut regarder en face. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Qui fait le bien obtient le bien, qui fait le mal obtient le mal ». Cette semence de sang devient une richesse : le champ ainsi nourri abondera en blé, en bienfaits pour le laboureur. Elle ramènera l’âge d’or et le siècle de l’innocence, tandis que le mensonge et l’artifice rentreront dans la boîte funeste de Pandore. Comment a-t-il été possible de bâtir de pareilles maisons, avec de si belles entrées, pour des artisans napolitains, et quel loyer peuvent-ils bien payer ? Mon émotion était tout entière allégresse et admiration : allégresse devant l’intensité de vie qu’une idée abstraite, une pure combinaison verbale comme« tremblement de terre » pouvait prendre, une fois traduite en réalité sensible et devenue l’objet d’une vérification concrète ; admiration devant le fait qu’une frêle petite maison de bois pût tenir, en dépit d’une telle secousse. On est en train de le faire, mais sans vraiment le dire. Chaque espèce aurait sa raison d’être, sa fonction, sa destination. Outre-Rhin, le rétablissement de Commerzbank ne doit pas masquer le maintien sous perfusion des banques publiques régionales, les Landesbanken, et notamment de WestLB. Attaquant le désordre actuel à sa véritable source, nécessairement mentale, il constitue, aussi profondément que possible, l’harmonie logique, en régénérant d’abord les méthodes avant les doctrines, par une triple conversion simultanée de la nature des questions dominantes, de la manière de les traiter, et des conditions préalables de leur élaboration. C’est donc une question vide de sens que celle-ci : l’acte pouvait-il ou ne pouvait-il pas être prévu, étant donné l’ensemble complet de ces antécédents ? Nos amis allemands, dans la tradition de l’ordo-libéralisme, portent une grande attention au « Rahmen », le cadre, l’environnement des entreprises. Dans certains domaines, il faut plus de ressources, ou des compétences nouvelles. L’idée qui nous absorbait avait donc dû donner l’éveil, dans l’inconscient, à toutes les images de la même famille, à tous les souvenirs de mots correspon­dants, et leur faire espérer, en quelque sorte, un retour à la conscience. Vacherot enfin, non encore dégagé complètement de l’orthodoxie de l’École, jetait cependant dès lors des regards hardis sur le monde idéal et spéculatif, qui l’attirait puissamment. Mais il y faut tenir compte des régressions, des arrêts, des accidents de tout genre. Ils sont donc complémentaires et non concurrentiels des satellites, avions de reconnaissance et des capteurs sol ou embarqués à bord de navires ou sous-marins. Il n’y a que le premier programme d’assistance décidé en 2010 qui a déjà réellement augmenté la dette brute de la France. De ce fait, les remèdes purement comptables envisagés pour remédier à une perte de valeur de ses actifs risquent de se heurter à la difficulté d’obtenir l’accord de tous les gouvernements concernés.

Pages