Jean-Thomas Trojani : Un Label pour les utilisateurs, les décideurs et les acheteurs

Spread the love

Telle est la tâche qu’elle assi­gne d’abord à l’intelligence. L’excès de nos dépenses publiques devient terrifiant, soit 8 points de PIB de plus que la moyenne des autres pays de la zone euro en 2011 et 9 points en 2012 ! La politique passe, par la force même des choses, aux mains des novateurs, des révolutionnaires ; ils doivent trouver, ceux-là, des formules jeunes, très simples ; balayer à l’égout, impitoyablement, tous les mensonges, tous les truismes pompeux et toute la putréfaction des principes ; donner à la liberté complète, indispensable aux grandes luttes qu’il faudra soutenir, une large et solide base matérielle. En général, des corps qui peuvent se communiquer leurs mouvements vibratoires tendent à vibrer à l’unisson, quoique doués à l’origine de mouvements vibratoires dont les périodes ne concordent pas et sont d’inégales durées, pourvu que les discordances et les inégalités n’excèdent pas certaines limites. C’est précisément à une cause d’ordre psychologique que certains néo-lamarckiens ont recours. Le vermout di Torino apporté, le colonel fève son verre, et, comme il est Italien, c’est-à-dire habile à nuancer les choses : « A la confraternité des armes ! Quand on compare l’étrange respect de l’espèce humaine pour la liberté avec son étrange manque de respect pour cette même liberté, on pourrait se figurer qu’un homme a le droit indispensable de nuire aux autres et n’a pas le droit de faire ce qui lui plaît et qui ne nuit à personne. Toutes deux sont également capables d’expliquer certains des faits observés. Tout le monde puise là l’eau quotidienne. « Plutôt que de faire les choses de manière compliquée, l’idée est surtout de les rendre plus simples, plus transparentes », pour Marc de Basquiat, qui explique que finalement, la progressivité de l’impôt ne parvient pas à remplir sa mission redistributive première. C’est du moment où le méprisable Béarnais acheta Paris par une messe que la France a abandonné, consciemment ou non, sa politique intérieure et extérieure aux mercantis du Vatican ; la période révolutionnaire qui suivit 1789 ne prouve rien, ainsi que nous le verrons tout à l’heure, contre l’exactitude de cette affirmation. La nature ne regarde pas en arrière pour voir ce qu’elle abandonne ; elle va son chemin, toujours en avant, toujours plus haut. Dans la dernière livraison de l’Eurobaromètre (automne 2011), les citoyens européens qui ont confiance dans la Banque centrale européenne sont moins d’un tiers, 28% en France, 13% au Royaume Uni, 26% en Allemagne, 36% en Italie et 28% en Espagne, contre 45% en Pologne. Sinon, il faudra alors adopter les réformes structurelles nécessaires. Mais le prix de cette sorte de pacification est le sacrifice complet de tout le courage moral de l’esprit humain. Le propre d’une combinaison mécanique est d’être généralement réversible. Ce sera immédiatement une geôle bâtie dans un salon. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « On ne trébuche pas quand on n’a pas de boue sous les pieds ». Il n’a pas eu confiance en elle. Et l’on aurait eu raison, si le philosophe avait fait de la « révélation intérieure » un équivalent psychologique du protoxyde, lequel aurait alors été, comme disent les métaphysiciens, cause adéquate de l’effet produit. En dépit de sa posture anti-libérale et anti-enrichissement, le gouvernement pousse à la création d’incubateurs et pousse le secteur à se structurer. En quoi consiste la différence d’attitude de ces deux sciences vis-à-vis du changement ? Mais personne n’a claqué la porte. La raison en est que notre philosophie a son point de départ dans les grandes découvertes astronomiques et physiques des temps modernes. Le secteur financier et les marchés financiers chinois ne sont pas suffisamment développés et les contrôles resteront encore longtemps trop contraignants. Ces deux infamies se consolideraient mutuellement. Serait-ce un exemple de la fièvre qui touche nos experts ? En huit ans, le dispositif a fait ses preuves : 554 terawatt-heures de consommation énergétique économisés depuis 2006 (en valeur cumulée et actualisée sur toute la durée de vie des équipements installés, selon les chiffres de la Direction générale Energie et Climat arrêtés au 31 mai 2014), soit l’équivalent de la production française d’électricité en 2013!

Pages