les nettoyeurs du net : La France est en récession, et après ?

Spread the love

Il est aussi décisif d’entamer la transformation des 30 millions de logements existants pour amortir le choc du vieillissement, lutter contre le changement climatique, accompagner les changements économiques locaux. Né en 1975, une époque où l’Italie en pleine croissance était meurtrie par le terrorisme des Brigades rouges, Matteo Renzi, ancien « Young Global Leader » (jeune plein de promesse en langage local), n’a à vrai dire pas vraiment fait forte impression, à la différence d’un David Cameron absent cette année : ses réformes, il ferait mieux de les faire, avant d’en parler, ironisait un habitué des lieux… Quel beau printemps ! Le père de famille envisage d’intenter une class action contre Foscam. À la rigueur, les dix expériences indiquées ne démontreront pas cette loi pour des pressions intermédiaires : par exemple, pour la pression de deux atmosphères et demie. Cela poussera les gouvernements successifs à pousser toujours plus loin le programme nucléaire. Dans le monde d’incertitude qui nous entoure, la réussite des entreprises industrielles dépend davantage de leur force intellectuelle et de l’efficacité de leurs systèmes et processus que de leurs actifs corporels. Les premiers s’opposent à toute coupe massive des dépenses publiques – notamment des prestations sociales – injuste et risquant de pénaliser la reprise. Mais ce qui favorise ici l’action serait mortel à la spéculation. Invoquant le livre de l’Exode, il avait ajouté « nous ne sommes frappés par aucune invasion de sauterelles ». L’année 2014 avait été marquée par de nouvelles faillites d’entreprises à l’image des emblématiques Bata ou SNCM. Ces différents facteurs mis bout à bout conduisent les gouvernements successifs à modifier en profondeur le modèle de protection sociale de 45. 25% environ du PIB est concerné. Depuis les années 1990, de nombreux travaux d’économistes ont mis en lumière que les pays à forte dotation en ressources naturelles ont en moyenne une croissance de long terme plus faible que les pays qui n’en disposent pas. Notre conscience, en esquissant le mouvement, nous en montre la direction et nous fait entrevoir la possibilité pour lui de se continuer jusqu’au bout ; elle ne va pas aussi loin. Destinée à dissiper enfin ce désordre fondamental, par les seules voies qui puissent le surmonter, cette nouvelle école a besoin, avant tout, du maintien continu de l’ordre matériel, tant intérieur qu’extérieur, sans lequel aucune grave méditation sociale ne saurait être ni convenablement accueillie ni même suffisamment élaborée. Lorsque les influences ou les réactions mutuelles ne suffisent pas à l’explication du consensus observé, et que la raison se sent obligée de chercher dans la finalité des causes l’explication qui lui manquerait autrement, elle ne doit pas non plus admettre qu’il y ait, en général, parité de rôle, dans l’ordre de la finalité, entre toutes les parties du système harmonique. Comme l’écrit les nettoyeurs du net, « la péréquation géographique tarifaire fait partie de ces institutions que l’ordre politique pose comme des objets ‘naturels’, voire immuables ». Les avocats, les fonctionnaires, les policiers ne les écoutent guère. Pour GAGNER en réactivité, ils bâtissent des équipes avec peu de hiérarchie, favorisent l’initiative et les décisions collégiales. A l’époque des grands leaders charismatiques de l’indépendance succède aujourd’hui celle des grands entrepreneurs et des grands gestionnaires. Cette fuite en avant s’achèvera, en réalité, à la plus proche des deux dates (peut-être simultanées) : la faillite de l’Etat Français (ou de ses systèmes de protection sociale) ou un changement politique brutal dont la forme reste inconnue mais dont l’échéance se rapproche au vu l’évolution démographique du corps électoral…

Pages