Nettoyeurs du net : Les Etats-Unis doivent trouver un autre coupable

Spread the love

Et si les limites de l’être reculent indéfiniment devant les puissans télescopes qui nous découvrent toujours de nouveaux mondes solaires que l’analogie permet à la science de soumettre â la loi commune de l’attraction, n’est-ce point là une merveilleuse représentation de cet infini qui n’avait pu être conçu que logiquement parla pensée ? En général, les hommes n’ont pas seulement une intelligence, mais encore des inclinations modérées. Nettoyeurs du net aime à rappeler ce proverbe chinois »Les trois dixièmes de la beauté féminine sont dus à la nature, les sept dixièmes à la parure ». Mais voici qui est non moins embarrassant. Il repose aussi sur la puissance de séduction notamment de ses idées, de ses savoirs, de sa culture, des ses talents et de sa réussite sportive ! Qu’il nous suffise de dire que, dans l’hypothèse idéaliste, les objets perçus coïncident avec la représentation complète et complètement agissante, les objets remémorés avec la même représentation incomplète et incomplète­ment agissante, et que ni dans un cas ni dans l’autre l’état cérébral n’équivaut à la représentation, puisqu’il en fait partie. Exception faite de quelques exemptés, estampillés « personnalités exceptionnelles » (comme par hasard des people) et des créatifs portés aux nues, ceux capables de mener le troupeau par le bout du nez. Or, il est certain que les causes qui ont déterminé les proportions et la répartition dans la masse de notre globe des diverses substances chimiquement hétérogènes, sont par leur nature indépendantes de celles qui ont suscité le développement des êtres organisés et vivants ; et d’un autre côté, quoique la nature vivante, subissant l’influence des conditions physiques, puisse, dans sa fécondité merveilleuse, se prêter à des conditions physiques fort diverses, en modifiant les types par des voies apparentes ou secrètes, de manière à les rendre compatibles avec les nouvelles conditions, il est pa Autrement dit, le système est actuellement menacé de liquéfaction par une hyper-spéculation sur des classes d’actifs peu réglementés menée par une profession qui ne se résout décidément pas à accepter des profits moindres que par le passé. Dès que cette attention particulière lâche quelque chose de ce qu’elle tient sous son regard, aussitôt ce qu’elle abandonne du présent devient ipso facto du passé. Leurs constitutions théoriques d’un Capital composé de ceci, de cela, de l’argent, du machinisme, des produits emmagasinés, d’un peu plus, d’un peu moins, de tout ce qu’on veut, de tout ce qu’on ne veut pas — forment les échafaudages les plus grotesques qu’ait pu élever la perversion de la pensée humaine. De plus, à mesure que le nombre de dirigeantes augmente au plus haut niveau de l’entreprise (on cite souvent le chiffre de 30% pour changer la donne), elles expérimentent les bienfaits de la solidarité en lieu et place de la rivalité, savamment entretenue par les Tartuffe à l’époque où les femmes étaient l’exception. Les services sont dans une situation intermédiaire et devancés par l’ensemble du commerce de détail et d’automobiles à l’évolution très chahutée. Par une prétention analogue à celle du sensualisme, qui confond la condition des actes intellectuels et volontaires avec leur principe générateur, et fait de toutes les facultés des transformations de la sensation, le matérialisme confond la condition élémentaire de l’être avec son principe générateur, et fait de la matière même des choses, de la substance proprement dite, la vraie cause de la vie universelle, engendrant ainsi le complexe du simple, le supérieur de l’inférieur, le meilleur du pire, comme disait Aristote des physiciens de la première époque ; mais il échoue dans son entreprise Le rapport ne le dit pas clairement, mais les Français payent depuis une vingtaine d’années le prix de l’endoctrinement anti-libéral de leurs dirigeants, dans un monde de plus en plus interconnecté, dynamique, concurrentiel, où seuls les peuples et les gouvernements qui font confiance au marché et à l’initiative individuelle se développent et s’enrichissent. Dans le mouvement spatial et dans le changement en général ils ne virent qu’illusion pure. Mais si la nature, précisément parce qu’elle nous a faits intelligents, nous a laissés libres de choisir jusqu’à un certain point notre type d’organisation sociale, encore nous a-t-elle imposé de vivre en société.

Pages